Sur MédiaSport.F, les sportives se racontent. MédiaSport.F c'est vraiment de la storytelling. MédiaSport.F, c'est du vécu, c'est de l'émotion... c'est la vie à la mode F. Avec MédiaSport.F, vous allez vivre le sport à la mode F comme nulle part ailleurs. A la passion !

il était une fois...

Nawal MENIKER

Le 5/06/15

 

En contact avec Charleyne H

Des news de Nawal MENIKER

 

"Je me suis qualifiée pour les championnats d'Europe juniors en Suède de juillet au meeting de Pézenas (34) avec un saut à 1m84.

 

Je serais samedi 6 juin au meeting international de Marseille qui est retransmis sur canal+sport à 17h."

Interview de Nawal MENIKER

Réalisée par Charleyne H

Le 12/05/15

 

A quel âge avez vous commencé le saut en hauteur ?

J’ai commencé le saut en hauteur à l’âge de 15 ans.

 

Dans quel centre vous entrainez vous ?

Je m’entraine dans une salle à Bompas dans les Pyrénées orientales (66).

 

Votre parcours sportif ?

J’ai commencé par six années de judo à Rivesaltes, suivi par de la danse. J’ai testé du hand ball (unss) puis de la natation et un peu d’équitation.

 

Quels sont vos objectifs pour l'année ?

Mon objectif pour cette année c’est de faire un podium au Championnat d’Europe Junior qui se dérouleront en Suède à Elskilstuna au mois de juillet.

 

Quelles sont vos ambitions ?

Je veux arriver à mon meilleur niveau, c’est à dire réussir mes championnats d’Europe et me qualifier pour les JO de Rio en 2016. Représenter le saut en hauteur féminin Français au plus haut niveau.

 

Pour vous, quelle est la première qualité qu'une sauteuse en hauteur doit avoir ?

Être « aérienne » ;) . Un très bon mental et une pré-disposition physique.

 

Comment gérez-vous votre stress avant une compétition ?

J’aime beaucoup la musique, je trouve que c’est un anti stress efficace. Cela me permet de me concentrer et de me préparer mentalement à rentrer dans le concours.

 

Combien d'entraînement avez-vous par semaine ?

J’ai environ 4 à 5 entrainements par semaine.

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir restera ma première expérience des JOJ de la jeunesse à Nankin en Chine . Une bataille rude et des adversaires redoutables (Ukrainienne et Tchèque). C’est à ce moment là que le mental agit pour décupler ses forces malgré la fatigue.

 

Quel est votre pire souvenir ?

Un blocage complet au niveau d’une compétition locale devant mon public de Bompas. J’ai été incapable de sauter une barre à 1,75m.

 

Ou en êtes vous dans la saison ?

Je suis actuellement dans une période de préparation car je dois atteindre mon objectif, la qualification pour les championnats d’Europe. J’ai aussi divers meeting internationaux et nationaux.

 

Quelle est votre prochaine compétition ?

Ma prochaine compétition sera un Meeting International qui se déroulera à Marseille.

 

Comment se déroule une compétition de saut en hauteur ?

Échauffement avec mon coach, passage en chambre d’appel, présentation des athlètes au public, prise de marque, saut d’échauffements, proposition hauteur de la barre et débuts du concours. Nous avons trois essais par barre, au bout du troisième essai, c’est l’élimination. Plus les sauteuses passent, plus le concours est long (la fatigue se fait ressentir).

 

Votre palmarès ?

Je suis Championne de France de ma catégorie Junior en Salle et je suis Championne de France Elite toutes catégories sur 2014 et 2015 . J’ai aussi la meilleure performance Française. Je suis Vice Championne Olympique (JOJ à Nankin). Championne départementale et régionale. Finaliste aux Championnats du Monde à Donetsk (Ukraine) classée 7ème.

 

Vos études ? Comment se passe une journée type ?

Je suis actuellement en Première ES. J’ai une journée très chargée car j’enchaine les cours puis ensuite des entrainements. Je n’ai pas d’emploi du temps aménagé mais les professeurs et le proviseur sont sensibles à mes difficultés à lier le sport de haut niveau et les études.

 

Êtes vous dans un lycée pour les sportifs ? Lequel ? Comment ça se passe ?

Je n’étudie absolument pas dans un lycée sportif .. Je suis dans un lycée classique. Le lycée François Arago à Perpignan. C’est très compliqué de combiner les entrainements et les cours car il n’y a pas d’aménagement horaires...

 

Après le bac, qu’envisagez vous de faire ?

C’est de partir sur un pôle de saut en hauteur à Dijon. Continuer mes études et me diriger vers une carrière sportive toujours plus haut (si tout va bien). Je souhaite aussi intégrer une grande école de commerce. 

Abonnez-vous pour recevoir des Mises à Jour

Félicitations ! Vous êtes abonné