Sur MédiaSport.F, les sportives se racontent. MédiaSport.F c'est vraiment de la storytelling. MédiaSport.F, c'est du vécu, c'est de l'émotion... c'est la vie à la mode F. Avec MédiaSport.F, vous allez vivre le sport à la mode F comme nulle part ailleurs. A la passion !

il était une fois...

Laurie Lecointre

Interview de Laurie Lecointre

Le 15/12/14

réalisation : Charleyne H

 

 

 

A quel âge as-tu commencé le tir à l’arc ? 

J’ai commancé le tir à l’arc à l’âge de 8 ans, en 2000.

 

Dans quel club joues-tu ? 

Au Club des Archers de Saint Avertin Sports.

 

Quels sont tes objectifs pour l’année ?

Me sélectionner pour les manches de Coupes du Monde et les Championnats du Monde. Et me classer au moins dans le top 30 mondial.

 

Quelles sont tes ambitions ?

Devenir championne Olympique et numéro 1 mondiale.

 

Pour toi quelle est la première qualité qu’une tireuse doit avoir ?

De la persévérance parce que le chemin pour y arriver est long et très exigeant.

 

Es-tu perfectionniste ?

Oui, très. C’est une qualité et un défaut en même temps. 

 

Arrives-tu à concilier tir à l’arc et étude/vie professionnelle ?

En première et deuxième années, en école d’architecture, ça a été très dur de concilier les deux et j’ai mis le tir à l’arc de côté, sans m’en rendre vraiment compte sur le moment, et même si j’étais en  pôle France Jeunes à Nancy.

J’ai ensuite dédoublé ma 3ème année pour pouvoir m’investir beaucoup plus dans ces deux parties de ma vie. Maintenant que je suis à l’INSEP j’ai opté pour une licence de sociologie en enseignement à distance avec l’université de Strasbourg, ce qui me dégage tout le temps dont j’ai besoin pour m’entraîner. 

 

Quels sont tes autres loisirs et hobbies ? 

J’adore lire et écrire, aller au cinéma, dessiner, passer du temps avec ma famille

et mes amis. 

 

Comment gères-tu ton stress avant une compétition ? 

Je me repasse ma séquence de tir, j’écoute de la musique, je laisse monter le

stress mais pas trop, j’essaie de l’accepter comme il est, c’est ce que j’apprends

à faire grâce à la sophrologie cette année à l’INSEP.

 

As-tu un rituel pendant le match ? 

Non pas vraiment, à part faire ce que j’ai à faire. Je regarde droit devant moi, avec un regard assez dur il paraît, mais pour moi c’est de la détermination. J’essaie de montrer ma force et que rien ne me destabilise, même si à l’intérieur ça bouillonne !

 

Tu fais des compétitions à l’étranger ? Si oui, où ? Quel est le pays où tu aimerais retourner et pourquoi ? 

Oui, j’en ai fais quelques unes cette année en Chine, en Turquie, en Colombie, en Pologne et en Italie. Il y a quatre ans j’étais aux Mondes Junior à Ogden, aux Etats-Unis, j’adorerai y retourner, juste pour l’ambiance.

 

Tu t’entraînes combien d’heures par jour ?

Ca dépend entre 4 et 7 heures, musculation ou cardio compris ainsi que échauffements et étirements. 

 

Quel est ton meilleur souvenir ?

Lorsqu’on a gagné avec les filles de Saint Aertin il y a un peu plus d’un mois, la Coupe d’Europe des clubs, à Rovereto en Italie. On a toutes bien tiré aux bons moments de la journée pour gagner, c’était juste magique !

 

Quel est ton meilleur souvenir avec l’équipe de France ? Et qu’est ce que ça t’a apporté de faire partie de l’équipe de France ? 

Quand j’ai fini 5ème de ma première Coupe du Monde à Shanghai cette année... Les autres membres m’ont félicitée, même si je n’avais pas eu de médaille. Et discuter avec les «anciens» a été très enrichissant pour moi. 

 

Quelles est ta préparation avant une compétition ?

Je n’ai pas vraiment de préparation spécifique, ou alors elle va changer puisque je ne vais pas les aborder de la même manière. En tout cas j’essaie de ne pas changer mes habitudes entre l’entraînement et la compétition pour que je me sente dans le même état d’esprit. 

 

Préfères-tu tirer en salle ou en extérieur ? Et pourquoi ?

En extérieur! En salle j’ai l’impression d’étouffer. De toute façon les Jeux Olympiques sont à l’extérieur alors je me concentre sur le 70m.

 

Quel est ton mot ou expression du moment ?

Work for it : Travailler pour y arriver. 

 

 

 

Les vœux de Laurie Lecointre pour cette année 2015

"Mon vœu sportif le plus cher serait de continuer à progresser cette année, de gagner en compétitivité et en confiance en moi pour me surpasser encore plus ! Je veux aussi contribuer à offrir le titre de championne de France par équipe en D1 à mon club avec une équipe plus forte que jamais ! 

Mon vœu personnel concerne ma famille, je souhaite que tous les êtres qui me sont chers soient heureux et en bonne santé, pour moi c'est le principal ! 

J'espère que cette année sera pleine de réussite et de bonheur pour toutes les sportives de MédiaSport.F !"

Abonnez-vous pour recevoir des Mises à Jour

Félicitations ! Vous êtes abonné