Sur MédiaSport.F, les sportives se racontent. MédiaSport.F c'est vraiment de la storytelling. MédiaSport.F, c'est du vécu, c'est de l'émotion... c'est la vie à la mode F. Avec MédiaSport.F, vous allez vivre le sport à la mode F comme nulle part ailleurs. A la passion !

il était une fois...

Laurence BELRHITI

Laurence BELRHITI  02/03/17

 

Alors les actus ! 

 

- Actuellement en Master 2 Droit pharmaceutique en Europe ! Dernière année ! 

 

- En lien avec mes études j'ai crée un site dédié au Body Karaté National dans lequel il y a une carte des clubs de france Body karatékas , et des témoignages de personnes qui tentent de vaincre la maladie par leur passion du sport.... mon objectif est de promouvoir le body karaté - santé , comme activité complète et accessible à tous, mais aussi comme remède à tous nos problèmes , physiques ou personnels. Une thérapie par la musique et la bonne humeur ! 

 

J'ai crée mon entreprise et ma ligne de vêtement BK. 

 

 

- Depuis la création de la Sélection Nationale Body Karaté Belrhiti , composée de personnes qui me suivent dans toute la France pour participer au développement du Body karaté en lui donnant plus de visibilité , nous sommes de plus en plus appelés pour faire des démos dans des évènements internationaux , avec télévision et grand public. Le prochain : Bercy ! Festival des Arts martiaux International a l'Accord Hotel Arena ( entre 15 et 20 000 personnes ) 

Le but : Mettre l'ambiance dans tout Bercy en musique avec une mise en scène et une équipe deux fois plus nombreuse et composée de personnes de tous les âges et niveaux pour être représentatifs du public français .

 

- Côté personnel je me suis ( enfin !) lancée dans le chant, car j'ai toujours rêvé de devenir chanteuse mais jusque là je ne m'en etais jamais donné les moyens par manque de confiance en moi.J'ai publié des vidéos , la 1ere a eu 30 000 vues en 3 jours. Et tout récemment , j'ai participé à l'Emission C'est mon choix sur chérie 25 , dans laquelle ma meilleure amie m'a fait une surprise : chanter sur le plateau tV et en acapela...! Un rêve de plus de réalisé... On verra bien ce que la vie me réserve maintenant. 

Interview de Laurence BELRHITI

Le 8/05/16

 

Première partie : pour vous découvrir

 

Nom, Prénom >> Belrhiti Laurence

 

Age >> 24 ans

 

Profession ou études ?

 

Etudiante en master en Droit International et Européen (spécialité produits de santé en Europe, droit de la santé)

Ambassadrice, Formatrice et Egérie du Body Karaté

 

Pourquoi avoir choisi le karaté ? 

 

Je suis née dans une famille de champions passionnés par ce sport, avec une mère double championne du monde combat et un père représentant mondial du karaté wado ryu…je suis presque née en kimono et sur un tatami (rire)

 

Votre parcours de sportive ?

 

J’ai commencé par pratiquer le karaté traditionnel dans le club de mes parents, et me suis mise à faire de la compétition haut niveau, principalement en katas. Quand ma mère s’est lancée dans la création du Body Karaté pour redynamiser le karaté en lui-même, j’étais encore trop jeune pour comprendre toutes les potentialités de cette pratique. 

Mais j’y ai rapidement trouvé un moyen de perfectionner mon explosivité, ma souplesse, la dynamique de ma technique, et je me suis alors éprise de la compétition Body Karaté en parallèle. Après 6 victoires en Coupe de France Body karaté dont 5 consécutives, et une troisième place en Coupe du Monde de karaté wado ryu (Katas), je me suis découvert une sorte d’addiction qui impacte aujourd’hui sur tous les aspects de ma vie.

 Aujourd’hui, en tant que représentante nationale de la pratique, je circule dans toute la France, chaque week-end, pour la faire découvrir et former des professeurs susceptibles de m’y aider. J’ai formé ma propre sélection nationale, composée de personnes fidèles et motivées, pour représenter notre passion sur toutes les plus grandes scènes à visibilité  internationale (Bercy, Le Palais des Congrès, La Parisienne, Open de Paris…) L’objectif à long terme étant de trouver un compromis entre mon futur travail et le développement de la pratique, au service de la santé dans l’Union Européenne, et à l’international.

 

Vous souvenez-vous de votre premier combat ?

 

Première compétition, première victoire, à partir de là on sait ce dont on est capable et on essaie de ne jamais perdre sa place.

 

Que vous a apporté le karaté ?

 

Une hygiène de vie, des objectifs pleins la tête constamment, la force de me relever quoi qu’il arrive et de continuer à me battre, la maîtrise de mes émotions quand il le faut, la confiance pour viser toujours plus haut et ne rien regretter, et surtout la passion 

 

Votre meilleur souvenir ?

 

Difficile à dire, j’en ai tellement ! Mais si je devais en citer un, je dirais que c’était lors de mon premier passage à Bercy au Festival des Arts Martiaux, parce que j’étais dans mon élément, face à des milliers de personnes et face aux caméras, et j’ai vraiment eu des frissons. Je me suis dis c’est ça que je veux faire ; des scènes de spectacles, des grands évènements, vivre des moments à couper le souffle,  tout en représentant de une activité pleine de valeurs et au service des autres.

 

Si vous n’aviez pas fait de karaté quel sport auriez vous aimer pratiquer ?

 

En réalité j’ai toujours aimé faire plusieurs choses à la fois. Même si j’ai commencé le karaté à 4 ans, j’étais une  passionnée d’équitation, de natation et de danse. Mais il est vrai que si je n’étais pas née dans une famille passionnée de sports de combats, j’aurais été une danseuse, ou une nageuse, puisque mes deux principaux éléments sont l’eau et la musique.

 

Quel est votre mot préféré ?

 

Vivre ! 

 

Un rêve le plus fou ?

Je suis une grande rêveuse, j’ai un nouveau rêve chaque heure (rire)

 Mais le plus fou, (actuellement), ce serait de faire la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques à Paris, avec l’équipe que j’aurais formé, et le spectacle que j’aurais inventé.