Sur MédiaSport.F, les sportives se racontent. MédiaSport.F c'est vraiment de la storytelling. MédiaSport.F, c'est du vécu, c'est de l'émotion... c'est la vie à la mode F. Avec MédiaSport.F, vous allez vivre le sport à la mode F comme nulle part ailleurs. A la passion !

il était une fois...

Céline Tournemiche

Interview de Céline Tournemiche

Réalisée par Dominique H

Le 24/02/16

 

#Profession?

 

Responsable vie scolaire lycée Hôtelier de Veigné + Educateur sportif Karate club Val de L’Indre.

 

 

#Pourquoi avoir choisi le karaté comme sport ?

 

Mes parents ont déménagé de Tours à Veigné alors que j’avais 15 ans et que je pratiquais la gymnastique. Il a fallu que j’arrête mon activité favorite (un mauvais moment !) et que je me dirige vers les sports existants dans cette nouvelle commune. Ayant déjà testé de nombreuses activités en club, aucun ne m’attirait excepté le karaté qui semblait être la discipline à découvrir (des amis sur Tours pratiquaient déjà et j’avais assisté à quelques entraînements).

 

 

#Parcours sportif ?

 

Danse Classique, Moderen Jazz, Tennis de Table, Basket, Gymnastique et enfin Karaté.

 

 

#Palmarès

 

Palmares individuel : 

Championne de France Katas FNSU

2ème Coupe d’Europe FNSU

3ème au championnat du monde FNSU (JAPON)

Vice championne de France katas

Vice championne de France Katas/combats combiné

2ème Coupe d’Europe Nakayama (Katas/combats)

5 victoires consécutives aux Internationaux d’Angleterre

 

Palmarès Equipe :

3ème championnat de France katas

3ème au championnat d’Europe (Grèce)

Championne du Monde FNSU

 

Ceinture noire 3ème DAN - B.E.E.S. 1 

Enseignante diplomée d'état et licence STAPS (éducation et motricité) 

Ancien membre de l'équipe de France 

Médaille d'Or, d'Argent et de Bronze du ministère de la Jeunsesse et des sports 

Médaille d'honneur Comité Olympique et Sportif d'Indre-et-Loire 

Référente régionale Karaté / BodyKaraté (Ligue T.B.O.) 

 

 

#Votre meilleur souvenir en tant que karatéka ? 

 

Je n’en n’ai pas qu’un seul… (sourire)

 

Le jour où je suis tombée amoureuse de mon entraîneur. Mon voyage au Japon pour disputer le championnat du Monde FNSU en individuel, accompagnée de tout le staff technique, des athlètes…

Des premiers entraînements nationaux, de ma reprise sur le tatamis après mon hospitalisation. De la création de mon club à Truyes et Montbazon.

 

#Votre pire souvenir en tant que karatéka ? 

 

Ma finale de Championnat de France Katas FNSU en 2000 lorsque sur le dernier mouvement de mon katas je me suis blessée (hernie discale cervicale sortie). 

La constatation médicale d’urgence qui a été faite dans la foulée a mis un terme à mon parcours en Équipe de France. Hospitalisation….

 

 

#Pourquoi avez vous choisi d’enseigner le karaté ?

 

Titulaire du BAFA et proche des enfants, j’ai souhaité passer mon DIF et mon BREVET D’ETAT dans la foulée afin d’être autonome dans mon enseignement.

J’ai tout d’abord encadré les cours Baby Karaté (5/6 ans) et enfants (7/12) au sein de mon club d’origine. Mon objectif à cette époque était d’inciter les enfants à devenir des compétiteurs… J’ai d’ailleurs formé de nombreux élèves sur leurs 4/5 premières années de pratique et qui n’ont pas manqué de résultats. Ils ont ensuite continué dans les cours supérieurs et certains sont aujourd’hui des champions ou d’anciens champions.

C’est une démarche qui m’a fait progresser en maturité et dans l’analyse de ma pratique.

Transmettre mon savoir, mes connaissances, leur permettre de comprendre les valeurs de la vies par la pratique martiale.

 

 

#Quels sont vos projets aujourd’hui ?

 

Agrandir mon club, développer des cours adaptés à chaque pratique qu’elle soit de loisir ou de compétition, former de futurs instructeurs sans oublier la graine de champions.

Mon objectif est de donner le maximum pour que mes élèves prennent plaisir à monter chaque jour sur le  tatami et continuent à s’épanouir au sein de cette grande famille que nous tous ensemble avons formé il y a 5 ans.